Hélène Caussignac


BLOG - Des pistes pour l'éveil


Sortir de la matrice de l'inconscience

La physique quantique a aujourd'hui prouvé que nous, les êtres humains, comme tout ce qui existe, sommes composés de milliards d'atomes, et que chacun de ces atomes est lui-même composé à 99 % de vide. De leur côté, les neurosciences ont maintenant prouvé que l'expérience humaine est composée uniquement de pensées, de sensations et d'émotions, ces éléments constituant la trame de la réalité que nous avons l'impression de vivre... Lire la suite


Qu'est-ce que l'éveil ?

Beaucoup d'idées reçues circulent sur ce qu'est l'éveil spirituel, entre ceux qui pensent que c'est un événement absolument extraordinaire réservé à une élite et totalement inatteignable pour la majorité parce qu'il nécessite soit la grâce divine soit une vie d'ascèse totale, et ceux qui pensent que tout le monde est déjà éveillé et qu'il n'y a rien de plus à faire, en passant par tout ce qu'il y a entre ces deux extrêmes, les définitions possibles sont légion. Tous ces courants de pensée ont à la fois raison et tort... Lire la suite


Qu'est-ce que la Vérité?

La vérité, dans le monde tel qu'il est vécu aujourd'hui, n’est qu’un concept mental, et un concept à haut risque. C'est par exemple ce concept qui a entrainé toutes les guerres de religion, et sans aller chercher aussi loin, même dans la vie courante de chacun, ce que nous appelons la vérité est un concept qui mène à beaucoup de divorces, de disputes ou de conflits... Lire la suite


Le sens de la vie

Les réflexions sur le sens de la vie semblent faire partie de l’humanité depuis l’aube des temps.
De manière plus ou moins prégnante, ou même plus ou moins consciente, on se demande un jour ou l’autre : Que vient-on faire ici ?
Souvent, on y répond, là encore de manière plus ou moins consciente, avec ce que le monde nous dit de ça, ce qu’on apprend au contact du monde : on est venus pour vivre, c’est-à-dire, si on part de l’enfance, grandir, apprendre un métier, se marier, avoir des enfants pour transmettre la vie.
Pourquoi pas… Et dans cette vision des choses, si la vie c’est cela... Lire la suite


Qu'est-ce que le monde ?

Cette question est probablement un non-sens pour beaucoup de gens car, n’est-ce pas, nous avons des yeux pour voir ce qu’est le monde. Et pourtant, en réalité, c’est faux, nous avons des yeux, certes, mais ils ne voient pas le monde tel qu’il est, car ils le voient à travers de nombreux filtres appris et intégrés depuis la plus tendre enfance... Lire la suite


Qu'est-ce que la vie ?

Cette question paraît soit évidente et primaire, soit très existentielle, selon les habituels points de vue de base que l’on peut adopter si on veut tenter d’y répondre. Et le point de vue existentiel, s'il permet d'avancer dans la réflexion, est aussi celui qui a entraîné énormément de problèmes dans l'humanité (par exemple les guerres de religion).
Mais en réalité cette question n’est ni évidente ni existentielle. Lire la suite


La peur

La peur, de la manière dont nous la ressentons habituellement, est une émotion.
Il se passe quelque chose dans notre vie qui n’est pas ce que nous voudrions et qui nous effraie ou nous déstabilise, et nous ressentons l’émotion nommée peur.
Cela se produit quand quelque chose en nous est menacé et nous avons alors l’impression que la peur face à l’évènement qui nous semble l’avoir créée est totalement justifiée ... Lire la suite


Le libre arbitre

Le libre arbitre existe tant qu’il est nécessaire, c’est-à-dire jusqu’à ce qu’on prenne conscience qu’il n’existe pas. Dit comme ça, bien sûr, ça interpelle, alors, revenons à la définition du mot. Le libre arbitre est défini comme la faculté qu’aurait l'être humain de se déterminer librement et par lui seul, à agir et à penser. Ce serait la faculté de la volonté à opérer un choix en toute liberté. Le libre arbitre, tel que défini ainsi est en réalité, totalement illusoire, tout simplement parce que, dans notre fonctionnement habituel, qu’on peut appeler le monde de l’égo, le libre-arbitre n’est qu’un concept mental qu’on croit seulement mettre en pratique... Lire la suite


Niveaux de conscience et vibrations

Tel que nous le connaissons, notre monde est gouverné par des lois physiques, ce qui donne l'impression que tout est prévisible et que, de notre monde, il est possible de tout connaitre. Tout ce que la science (notamment la physique classique) explique, et une grande partie de ce que la pensée commune appelle « le bon sens » provient de ce que nous savons de ce plan physique. Pourtant, en réalité, il y a plusieurs niveaux de conscience et d’existence... Lire la suite


La maison de notre conscience

La conscience, c'est la connaissance subjective que l'être conscient a de son environnement (conscience du monde) et de son corps (sensation), ainsi que de son esprit (conscience de soi).
La neuropsychologie explique que toute expérience, c’est-à-dire la manière dont nous vivons quelque chose, est soit une sensation, soit une image, soit une émotion, soit une pensée.
Des psychiatres et chercheurs en psychologie émérites, tels que Jacques Lacan ou Carl Gustav Jung ont étudié de manière approfondie la psyché humaine et leurs conclusions ont été que le moi psychologique (ou l’égo) n’a aucune réalité objective... Lire la suite


Méditer, pour quoi faire?

Notre civilisation, notre culture sociétale actuelle, sont ainsi faites que nous courons du matin au soir, après des choses que nous pensons, bien sûr, être ce dont nous avons besoin, mais qui, au niveau profond de la dimension de l’être en nous, sont totalement futiles.
A cause de notre investissement presque à 100 % sur ce genre d'activités, nous sommes tout le temps dans la dimension de l’avoir et du faire, et nous avons perdu notre connexion avec notre être. La méditation permet, en premier lieu, de se poser, d'arrêter ce mouvement incessant... Lire la suite


L'inconscience humaine

Il est clair que, jusqu’à présent, l’humanité ne connait pas ce que l’on nomme l’éveil, du moins pas à une échelle suffisamment significative pour changer quelque chose à la vie sur terre, et que donc, pour la majorité d’entre nous, nous vivons dans des degrés divers d’inconscience.
L’« inconscience humaine » est, du côté spirituel du terme, le fait de ne pas avoir conscience de la dimension de l’être, universelle et éternelle, et de ne fonctionner que dans la dimension de l’avoir, au niveau individuel de l’égo personnel et limité. Cette inconscience conduit à se sentir isolé en soi-même, à ressentir la solitude originelle de l’être... Lire la suite


Méditer, comment faire?

Après avoir vu pourquoi méditer, et si on a compris qu’on peut effectivement y trouver quelque chose de bon pour soi, il est naturel de se demander, oui, ok, méditer, mais comment faire ?
Eh bien, c’est assez simple... Lire la suite


La condition humaine

L’être humain arrive sur terre avec son corps, un corps humain, excessivement complexe, composé de tous ses organes arrivés à maturité au cours de la grossesse, avec à leur tête (c’est le cas de le dire !) le plus complexe de tous, le cerveau humain. Ce corps parfait est capable de vivre dans les conditions requises sur cette terre, si un autre humain, adulte, le nourrit et s’occupe de ses besoins pendant la période, relativement longue, pendant laquelle il devra grandir suffisamment et apprendre tous les rudiments de la vie humaine.
Toute son expérience de vie, pendant un certain temps ... Lire la suite


La conscience et la vie

Nous nous levons tous les matins à l’aube d’un nouveau jour, et nous le regardons selon notre état d’esprit du moment. Certaines personnes voient la vie sous un jour heureux et d’autre la voient sous un jour sombre. Et pour chacun, cette vision fluctue selon les moments et, croyons-nous, selon ce qu’il se passe dans nos vie.
Pourtant, en réalité, ce qu’il se passe dans ce que nous appelons « nos vie », n’est pas ce que nous croyons. Car contrairement à ce que nous pensons, nous ne savons pas grand-chose de la réalité de la vie... Lire la suite


A un battement de cœur de la conscience…

« Une vieille légende hindoue raconte que fût un temps où tous les hommes étaient des dieux. Mais ils abusèrent tellement de leur divinité que Brahma décida de leur ôter le pouvoir divin et de le cacher à un endroit où il leur serait impossible de le retrouver. Le grand dilemme fut donc de lui trouver une cachette... Lire la suite


La fréquence de la vie

Il n’y a que deux fréquences en ce monde, et ce sont l’amour et la peur. Nous les êtres humains, sommes des postes de radio toujours allumés, nous sommes connectés à chaque instant à une de ces deux fréquences, et à chaque instant nous faisons le choix de celle dans laquelle nous vibrons. Le problème est que pour la grande majorité d'entre nous, ce choix est inconscient.
Quand nous naissons sur terre, nous sommes naturellement connectés à l’énergie d’amour. D’ailleurs, tout le monde, les humains et toutes les formes de vie, de la fourmi jusqu'aux galaxies, est connecté à l'énergie universelle de vie, sinon nous ne serions pas là pour en parler, car ce n'est pas l'autre énergie, celle de la peur, qui pourrait faire fonctionner les êtres physiques si complexes que nous sommes et dont aucune science n'a pu faire le tour. L’énergie de l’amour est originelle et n’a jamais été créée, c'est elle qui crée et fait vivre tout ce qui existe, c'est l'intelligence universelle absolue... Lire la suite


La grande quête de l'humanité

Il y a très longtemps, à l’époque de la préhistoire, quand les hommes vivaient encore dans des cavernes, nous avons compris que, sur cette terre, nos corps étaient mortels. Cette compréhension nous a plongés dans la peur et depuis lors, nous n’avons eu de cesse de chercher comment surmonter cet état de fait. Chaque époque a inventé sa manière et ses outils pour transcender la condition humaine, mais avant tout, il s’agissait de se rassurer, de trouver comment surmonter l’idée de la mort.
L’humanité a d’abord pensé que si nous mourrons ici, c’est que l’éternité se trouve ailleurs et qu’il y a une autre vie après celle-ci, un autre royaume. C’est ainsi qu’est née l’idée de Dieu... Lire la suite


Le plus lointain voyage

Avec tous ses moyens de transport actuels, notre civilisation permet de magnifiques voyages. En parcourant la terre, nous découvrons à quel point elle est belle. Il y a tellement de belles choses de par le monde ! Des iles paradisiaques… De magnifiques monuments construits par les civilisations, au cours des âges… Des lieux exotiques qui nous montrent qu’on ne connait pas tout… Des populations autres qui nous en apprennent parfois beaucoup sur nous-même… C’est très agréable de découvrir le monde !
Mais où que l’on aille sur cette terre… et même où que l’on aille plus loin, dans l’espace… Nulle part nous ne découvrirons l’essentiel... Lire la suite


Pourquoi tombons-nous amoureux ?

Peut-être parce que notre corps veut se reproduire et que les hormones qui y circulent motivent notre système nerveux pour qu’il regarde l’autre et que, attiré irrésistiblement, on se rapproche de lui dans le but inconscient de perpétuer l’espèce humaine ?
Peut-être parce que, enfant, nous avons manqué de l'amour nécessaire pour nous construire et que nous le cherchons aujourd'hui partout, avec l'espoir, là encore souvent inconscient, qu'il nous répare et nous guérisse ?... Lire la suite


Qu'est-ce que l'amour ?

Tout le monde est persuadé de savoir ce qu’est l’amour.
Et qu’il existe plusieurs sortes d’amour.
Il y aurait l’amour amoureux, l’amour inconditionnel (essentiellement pour ses propres enfants), l’amour familial en général (celui qu’on porte à sa famille de manière presque évidente juste parce que nous sommes unis à elle par les liens du sang) etc etc.
Selon les gens, les opinions et même les moments, on peut voir toutes sortes d’ « amours » fleurir... Lire la suite


La vie est belle !

Quand on entend cette expression, on a tout de suite tendance à adhérer ou pas en fonction de notre vécu du moment. Si tout va bien dans ce que nous nommons notre vie, c’est « oh oui, la vie est belle ! » et si ça n’est pas notre ressenti du moment, ce serait plutôt « bof, ça dépend pour qui ».
Eh bien non, justement, ça ne dépend pas... Lire la suite


Il n'y a pas de fin heureuse

Je songeais aujourd’hui, au cours d’une promenade au bord de mer, au concept de fin heureuse. Dans les romances, elle est – presque – incontournable et une grande partie du lectorat l’attend sans même se poser la moindre question dessus et, même s’il s’en défend, serait choqué par un manquement à cette sorte « d’obligation de résultat ». Mais pourquoi cela ? Au bout d’un moment de réflexion intense, une idée s’est détachée du lot.
Si on veut, on attend, on espère une fin heureuse à tout, c’est peut-être simplement parce qu’on est programmé pour chercher des certitudes... Lire la suite

Generic placeholder image