Hélène Caussignac

Helene Caussignac

Qu'est-ce que la vie ?

Cette question paraît soit évidente et primaire, soit très existentielle, selon les habituels points de vue de base que l’on peut adopter si on veut tenter d’y répondre. Et le point de vue existentiel, s'il permet d'avancer dans la réflexion, est aussi celui qui a entraîné énormément de problèmes dans l'humanité (par exemple les guerres de religion).
Mais en réalité cette question n’est ni évidente ni existentielle.
La vie c'est tout simplement l'énergie primordiale qui à la fois créée, fait vivre et exister, et contient, tout ce que nous percevons comme étant la vie, y compris la nôtre en tant que personne.
Il y a deux dimensions à la vie ou plutôt le concept que nous appelons la vie est à deux dimensions, c'est à la fois le contenant et le contenu, même si cela peut paraître étrange au premier abord.
Le contenu est plus facile à voir car il s'agit de tout ce qui existe et que, dans une certaine mesure au moins, nous pouvons voir avec nos yeux : ce sont toutes les formes de vie que nous voyons dans ce monde, de la fourmi aux étoiles, en passant par nous, les êtres humains.
Le contenant est plus difficile à conceptualiser et à comprendre, car il ne fait pas partie de ce que nous percevons du monde avec nos cinq sens… ce qui est d'ailleurs normal puisque nous et nos cinq sens sommes du contenu dans ce contenant. Le contenant, c'est en fait la conscience universelle qui contient tout ce qui existe, parce qu'elle l'a créé. Et ce qui paraît paradoxal c'est que chaque forme de vie créée par la conscience, et qui fait donc partie du contenu, est aussi, en essence, la conscience elle-même, puisqu'il n'y a rien d'autre que la vie qui créée et qui vit.
La vie, c’est à la fois la forme et le sans-forme ou, pourrait-on dire, la forme (c’est-à-dire chaque forme de vie qui existe) est constituée de sans-forme (c’est-à-dire l’essence de la vie).
Nous n'avons pas conscience de la dimension sans forme et transcendantale de la vie, car toutes les cultures humaines jusqu'ici se sont focalisées sur la matérialité de la forme, et notre cerveau est éduqué à ne percevoir que cette dimension.
Pourtant, en tant qu'humain, nous sommes la forme de vie la plus complexe sur cette planète, et probablement la seule à qui l'outil de l'intelligence mentale permet de prendre conscience de la dimension transcendantale de la vie.
Cette dimension transcendantale est recherchée par un grand nombre d'humains, mais la plupart du temps, cette recherche se fait à l'extérieur de soi, là où la dimension transcendantale ne pourra jamais se trouver. Car, de manière récursive, comme des poupées russes, c'est à l'intérieur de la forme de vie que nous sommes, que l'on peut approcher notre essence qui est la vie universelle.
Les êtres humains sont la seule forme de vie capable de prendre conscience de la conscience universelle en soi. Cela se fait en descendant en soi-même pour y découvrir l’espace et le silence intérieur qui résident en dessous de tous les bruits mentaux dans lesquels nous baignons la plupart du temps, dans le monde dans lequel nous vivons actuellement.
La méditation est une des pratiques les plus rapides pour avancer sur ce chemin, ou en tout cas, pour découvrir le chemin en soi-même.
Quand suffisamment d'humains auront réussi à prendre conscience de cette dimension, ils seront capables de dépasser la condition humaine actuelle, coincée dans la forme, pour vibrer dans la dimension de l'essence de la vie qui est amour universel. Le monde tel que nous le connaissons aujourd’hui changera alors totalement de visage, et deviendra un paradis.

Generic placeholder image

Voir la Video sur YouTube